Tabachnik et Strauss à Fribourg

(Strauss)

A propos de Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss : Les passages crépusculaires, les mesures dubitatives et les tutti massifs s'alternent, portés par un souffle épique. En point d'orgue, le maestro, ému de retrouver "son" public romand, répond aux rappels en concluant la soirée sur la nostalgie enivrantes de la "Danse hongroise N°17" de Brahms. (La Liberté, 16 juin 2014)